Une gestion durable de l’eau : tout un défi

L’eau est une ressource indispensable au développement de notre société.

Le Canada prévoit plus de 100 milliards de dollars en investissements au cours des 20 prochaines années. Cette somme assurera la mise à niveau et l’amélioration des installations de traitement et de distribution des eaux.

La Ville de Montréal investira 4,6 milliards de dollars dans l’ensemble de ses infrastructures d’eau durant cette période, dont 2,5 milliards  au réseau de distribution et 500 millions à la mise à niveau du traitement.

Comment  nous préparer à relever les défis qui se posent?

Créé en 2003 grâce en partie au financement de la Fondation canadienne pour l’innovation, le Centre de recherche, développement et validation des technologies et procédés de traitement des eaux (CREDEAU), s’est donné pour mission de répondre à ces enjeux complexes en développant et en validant des technologies qui améliorent la qualité de l’eau, limitent les coûts de traitement et minimisent les impacts.

Cette infrastructure de recherche située à l’École Polytechnique de Montréal rassemble plus de 200 intervenants des milieux municipal, universitaire, industriel et international, et procure une expertise indispensable. En fait, le CREDEAU a participé  à près de tous les grands projets de réfection d’installations de traitement des eaux au Québec dans la dernière décennie.

On enregistre également des retombées économiques, notamment chez John Meunier Inc., un des principaux joueurs des technologies environnementales au Canada et partenaire important du CREDEAU.

Aujourd’hui, le CREDEAU est reconnu comme un catalyseur important de la recherche, du développement et de la validation de technologies de traitement des eaux au Canada.

Récemment, les travaux de recherche du professeur Benoît Barbeau s’inscrivaient dans le cadre des projets retenus lors du Concours 2012 des Fonds de l’avant-garde et des initiatives nouvelles de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) pour bonifier l’infrastructure déjà en place.

Leave a Reply