Changer notre perception de l’écologie forestière

 

Les travaux de recherche d’Annie DesRochers, professeure à l’Université du Québec en Abitibi-Témicamingue ont fait l’objet du choix du public lors de la récente Découverte de l’année 2011.

Émilie Tarroux, étudiante au doctorat, et Annie DesRochers dévoilaient la fine liaison qui connecte les arbres les uns avec les autres. En effet, les racines s’entraident pour nourir les arbres et cette collaboration souterraine porte un tout autre regard pour bien comprendre les écosystèmes.

D’ailleurs, cette recherche pourrait mener à une révision de certaines pratiques de récolte du bois. Des compagnies forestières se sont montrées intéressées pour cette découverte.

Consultez l’article.

Leave a Reply